RDC: la Société Civile accuse Joseph Kabila et le PPRD de fomenter un putsch en vue de paralyser le processus électoral

RDC: la Société Civile accuse Joseph Kabila et le PPRD de fomenter un putsch en vue de paralyser le processus électoral

La société civile (Lizadel, Azadho, société civile de la RDC... soupçonne l’ancien président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila de s’inscrire dans une logique de la guerre pour paralyser le processus électoral.

Selon Christopher Ngoyi Mutamba, coordonnateur national de la société civile de la RDC, plusieurs indices attestant “le complot” qu’envisageraient Joseph Kabila et ses collaborateurs du PPRD pour déstabiliser le pays à quelques mois des élections ne sont plus à démontrer.


Christopher Ngoyi Mutamba

"Les éléments à notre disposition renseignent que le récent déplacement de Joseph Kabila à Lubumbashi après sa rencontre avec les sociétaires de son parti à Kingakati n’est pas un fait anodin. Il est clair qu’il est désormais inscrit dans une logique du chaos», explique Christophe Ngoyi dans un communiqué de presse, datant du 11 juillet 2023.

À cela ajoute-t-il, les Congolais ont encore en mémoire les déclarations du secrétaire permanent du PPRD Emmanuel Shadary promettant de déstabiliser le pays alors que la coalition FCC-CACH était encore aux commandes du pays.

Christopher Ngoyi demeure par ailleurs convaincu que l’insécurité provoquée ces jours à Kinshasa par le phénomène kidnapping n’est ni plus ni moins l’oeuvre de hauts cadres du parti de Joseph Kabila pour tenter de saboter le processus électoral.

L’insécurité que nous vivons aujourd’hui à Kinshasa est visiblement commanditée. Il est de notoriété publique que Joseph Kabila a des concessions à Kinshasa et dans la haut Katanga dans lesquelles on retrouve des hommes armés dont le travail n’est jamais connu du grand public en dehors des exactions sommaires dont nous avons des nouvelles. Rien n’empêche que ces mêmes hommes ne soient à ce jour à l’origine de ce qui se passe aujourd’hui à Kinshasa», explique Christopher Ngoyi

Se voulant partant pour la tenue des élections dans le délai, le coordonnateur de la société civile de RDC invite les autorités nationales à renforcer la surveillance sur tous les déplacements des membres du PPRD qui, “s’étant désintéressé au processus électoral en cours, auraient un plan du chaos qui peut surgir à chaque moment”.

Christopher Ngoyi invite en outre la Commission Électorale Nationale Indépendante à poursuivre sans faille le processus électoral en vue d’offrir au peuple congolais des élections crédibles, inclusives et transparentes dans le délai constitutionnel, ce, avant de saluer la position des USA qui à travers leur ambassadrice accréditée à Kinshasa, se sont montrés favorables à la tenue des élections selon le calendrier publié par la CENI.

 

MK

Image