Ce jour-là : 28 Septembre1994 disparition de la diva Abeti Masikini

Ce jour-là : 28 Septembre1994 disparition de la diva Abeti Masikini

Le 28 septembre 1994 , disparaissait à Villejuif , dans la banlieue parisienne d’un cancer, la chanteuse Abeti Masikini, la tigresse aux griffes d’or. Les zaïrois l’appelaient affectueusement Tantine Abetini. Abeti Masikini est la fille d’un martyr , elle est née Elisabeth Finant , fille de Jean Pierre Finant , homme politique, lumumbiste, gouverneur de la province orientale , exécuté le 13 février 1961 et de Marie Masikini.  Fille d’une bonne famille, elle avait appris à jouer au piano dès son jeune âge .

Son père a été le premier Président de la Province Orientale à l’accession du Congo à l’indépendance ; Vice-Président du MNCL, il a été membre effectif aux côtés de Patrice Emery Lumumba à la table ronde de Bruxelles en 1960. Il fut sauvagement assassiné avec ses compagnons Muzungu, Emmanuel Nzuzi, Elengesa, Nyangara et Fataki à Bakwanga en février 1961.

Après la mort de son père en 1961, la famille Masikini s’installe à Kinshasa, Abeti intègre l’école de sœurs du Sacré Cœur à Kinshasa.

Elle a été secrétaire au cabinet du ministre de la culture Pierre Mushete.

En 1971 , elle s’inscrit au concours « Découverte des jeunes talents », organisé par Gerard Madiata , elle montre ses talents et remporte la première place.

Le producteur togolais Gerard Akueson a joué un rôle très déterminant dans sa carrière , il découvre cette jeune fille lors de son séjour à Kinshasa, grâce à Boniface Kayumbi Beya, Benoit Lunkunku Sampu et l’artiste musicien Verckys Kiamungana Mateta.

C’est le début d’une grande carrière fulgurante, elle monte son groupe "Les Redoutables", avec son frère Jeannot Finant Abumba, elle se produit au Togo et enregistre ses toutes premières chansons. Elle fera le tour de l’Afrique de l’Ouest : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Niger ,le Ghana, Haute-Volta, Sénégal etc...

En 1973, elle décroche  un contrat pour  l’Olympia de Paris, sa  chanson Mwana Wa Muke Wa Miss connaît un succès phénoménal . Son style n’était pas beaucoup apprécié par les Kinois au début , elle chantait en Shwahili, c’était un mélange de plusieurs tendances : rumba congolaise, soul, folk, soukous.

Son passage à l’Olympia de Paris le 19 février 1973 fut un grand succès , elle n’avait que 19 ans.

Elle a côtoyé les plus grands de ce monde : Mireille Mathieu, Hugues Auffray, Mohamed Ali, James Brown, Myriam Makéba, le Roi Pelé,etc...

Sa chanson « Je suis fâché », sortie en 1986, écrit et arrangé par l’artiste camerounais Georges Seba fut un énorme carton  et certifié disque d’or.

Abeti Masikini remplit des grandes salles et fait le tour du monde : le Zénith de Paris, salle Appolo à New York, en Chine, elle se produit avec le Manu Dibangu, Bernard Lavilliers , Tabu Ley etc....

Très grande figure musicale, bon nombre d’artistes de renom sont passés par son groupe, Mbilia Bel, Lokua Kanga, Abby Surya, Tshala Muana, Les Yondo Sister, le danseur Lambio Lambio et Jhonny Sivis etc.... Atteinte du cancer , elle meurt le 28 septembre 1994 ,son corps sera rapatrié à Kinshasa le 9 octobre, et inhumée le 10 octobre au cimetière de la Gombe.