République Démocratique du Congo. Nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés

congo

À la machette ou par balles, au moins trente villageois ont été tués ce week-end en Ituri, province de l’est de la République démocratique du Congo où sévit notamment le groupe armé ADF, accusé par la population de ce nouveau massacre.

L’Ituri, comme la province voisine du Nord-Kivu, est sous état de siège depuis début mai, mesure exceptionnelle censée mettre un terme aux activités des multiples groupes armés qui terrorisent les habitants depuis plus de 25 ans dans ces régions dont ils se disputent les ressources.

« Le mouvement des rebelles a été signalé vendredi, mais il n’y a eu aucune action des militaires. Nous alertons, nous alertons, nous alertons… Nous ne savons quoi faire ! », a imploré Dieudonné Malangayi, responsable de la société civile de la collectivité (« chefferie ») de Walese Vonkutu.

Dès samedi soir, M. Malangayi avait fait savoir qu’au moins 14 personnes avaient été tuées dans les collines de Tsani Tsani et Mapasana, autour du village de Luna Samboko, à la limite avec le Nord-Kivu. « Les rebelles ADF sont entrés le matin, ils ont opéré toute la journée », ajoutait-il.

Selon lui, ils ont pillé maisons et boutiques, et tué en masse, en majorité des agriculteurs.